LHE
Laboratoire d'Habitat et Environnement
LHE
Laboratoire d'Habitat et Environnement
LHE
Laboratoire d'Habitat et Environnement

Qui est en ligne ?

Nous avons 9 invités et aucun membre en ligne

Équipe 01:

l'objectif est de présenter un certain nombre de pistes de réflexion pour favoriser une plus grande et rapide intégration du développement durable  dans la conception des projets d'habitat et de logements à l'échelle urbaine, L'analyse des différents facteurs constituant l'environnement bâti; elle concerne directement l'expertise et l'évaluation des réalisations du cadre bâti actuel, La constitution d'une base de connaissance structurée à travers un inventaire de toute construction et espace bâti à l’intérieur du périmètre urbain faisant référence à l’état de développement des structures, à la qualité architecturale, aux activités, aux modes d'occupation, à la propriété foncière et immobilière, etc, Ceci devrait aboutir à une démarche normative à codifier, La recherche d'outils et de méthodes d'étude spécifiques à l'habiter, nous permettant de constituer des références et un champs de connaissance des formes architecturales et d'habitat en tant que modeleur de l'environnement, Il s'agira d'indiquer et de justifier les outils de connaissance, d'investigation puis de programmation pour parvenir à définir les politiques les politiques d'intervention induite par les paramètres distincts mais qui demeurent en  corrélation-objectifs, stratégies et acteurs.

 

Équipe 02:

Les défis et les enjeux proposés par les villes sollicitent une réflexion sur l’interdépendance entre le développement urbain et les politiques urbaines, s’articulant  autour de l’habitat d’une part; et du potentiel des activités liées à la production de logement d’autre part.

Intégration des nouvelles technologies d’inventaires pour l’élaboration d’une nouvelle matrice d’identification et d’évaluation du développement urbain concerné par les projets d’habitat ;  en tant qu’outils plus efficients de gestion et d’aide à la décision.

Fournir les modalités d’élaboration des règlements qui définissent les divers degrés de développement des différentes parties du tissu urbain, les fonctions compatibles et les types d’intervention admissibles ,y compris les études sur les matériaux et les techniques de construction, les typologies architecturales, Dans cette optique l''équipe s’attèle a problématiser sur l’habitat et le développement urbain et la société en général et ouvre un horizon aux chercheurs de mettre en transparence toutes les parties prenantes dans la chaîne de production du logement et en particulier la maitrise de l’œuvre et de l’ouvrage.

 

Équipe 03:

Si l'habitant renvoie à un fait anthropologique fondamental (H LEFEBVRE, 1968),

l'habitat en tant que forme matérielle est intimement lié à la société et à la culture. La société n'est pas  constituée seulement  d’individus, mais aussi par des choses matérielles, dont l'architecture et l'habitat, qui jouent un rôle  essentielle dans la vie collective (Durkheim, 1897).Analyser le lien entre le social et le spatial (sa production, son organisation, son appropriation, sa signification) est en fait l'axe général de la problématique  de notre équipe.

 

L’architecture étant explicitement un savoir et un savoir-faire de la mise en forme de l'espace, elle trouve dans l'habitat et l'espace habité une application majeure ; elle est  aujourd'hui omniprésente : de l'immeuble à la ville tout est conçu par l’architecte. Comment alors l’usage, cet élément constitutif, avec l'esthétique et le technique, de la discipline architecturale est pris en charge dans le travail de conception de notre habitat ? Comment produire un espace habité où le conçu et le vécu ne seraient pas en conflit? Comment faire pour que  l'espace domestique et l'habitant  dialogueraient dans le même langage (A SAYAD, 1982)? En un mot comment articuler optimale ment l'architecture et le social ?  Ce sont là quelques questionnements majeurs qui encadrent la problématique de notre équipe de recherche pluridisciplinaire.

 

Équipe 04:

La conception architecturale et urbaine dans le domaine de l’habitat collectif peut être envisagée comme une activité collective. Elle met en jeu une multiplicité d'acteurs, échangeant de nombreux documents portant sur un grand nombre d’objets en conception. La gestion de projet devient alors un enjeu important de la pratique architecturale.

Les ordinateurs et l’Internet sont en train de jouer un rôle prépondérant dans la conception d’édifice et dans le contrôle du processus du projet, menant ainsi à une intégration du processus. Ils sont maintenant utilisés pour analyser des forces de conception et générer des formes physiques durant les phases préliminaires de la création conceptuelle et schématiques du logement collectif. Aujourd’hui, les architectes conçoivent à l’aide des ordinateurs et utilisent des fichiers de savoir «numérique» sur la forme comme moyens de communication directe avec tous les intervenants du projet, avec le client, avec l’artisan et avec la fabrication contrôlée numériquement par ordinateur. Pour des projets de logements collectifs répartis sur toute l’Algérie, les bureaux d’étude d’architecture d’aujourd’hui et de demain doivent être redéfinis pour inclure des formes de coopération qui dépasse les frontières géographiques et professionnelles du bureau. L’architecte d’aujourd’hui et de demain en Algérie ne doit pas être uniquement sensible, mais aussi fidèles aux inputs des spécialistes, des consultants et des utilisateurs. Il doit acquérir l’expérience de participer avec des équipes de conception globalement dispersées et il doit travailler en coopération avec des consultants et des architectes locaux et internationaux. En exploitant des transferts d’information, par réseaux électroniques, l’architecte algérien d’aujourd’hui doit être capable d’intégrer des parties géographiquement disparates en équipes de conception cohérentes.