LPUViT
Laboratoire projet Urbain, ville et territoire
LPUViT
Laboratoire projet Urbain, ville et territoire
LPUViT
Laboratoire projet Urbain, ville et territoire

Equipe 01 : Architecture et Projet urbain.

La compréhension des mutations urbaines récentes des quartiers anciens dans notre pays, passe nécessairement par l'étude du processus de leur formation et de leurs transformations urbaines. Il s'agit là de saisir les enjeux ayant provoqué la dynamique du développement de ces noyaux urbains constituant aujourd'hui un patrimoine urbain d'une valeur d'usage sûre, quoique subissant une dégradation continue. En d'autres termes, réfléchir sur leur rôle dans l'urbanisation globale du pays.

Initiation d'une réflexion sur la stratégie à adopter concernant le processus de conception du  projet urbain à partir des espaces publics, et de doter les différents acteurs d'outils leur permettant d'assurer la relation entre la société et son environnement

-Interprétation de la dynamique du développement de ces noyaux urbains afin de déterminer la valeur de ce patrimoine urbain et les possibilités de sa sauvegarde. 

Présentation des résultats préliminaires sous forme de communications. Organisation d'une journée d'études à Sétif.

-Synthèse du travail  sur la démarche du projet urbain et sa dynamique en Algérie, notamment sur le processus de prise de décisions et la gestion de la ville afin de développer une approche participative.

-Finalisation du travail de recherche et mise en place d'une banque de données pouvant servir à la prise de décision dans la gestion de la ville. 

-Communication et publication du résultat final de recherche. Organisation d'un deuxième séminaire international à Sétif.  

 

Equipe 02 : Territoire, ville et société urbaine.

Structure urbaine  et son évolution en termes d'organisation et de localisation des fonctions et des dynamiques urbaines.

Importance des activités liées directement à l'environnement: gestion des espaces verts, ressources naturelles.

Identifier les différents types de formes urbaines attractives ou répulsives.

Caractérisation de la relation entre les qualités des espaces et la répartition des catégories sociales.

Analyse et interprétation des données floristiques.

Finalisation des travaux et élaboration des documents de thèse. 

Mise en place d'un travail de représentation cartographique sur des thèmes liés aux déplacements et à la mobilité. Cette démarche est essentielle afin d’extraire des informations pertinentes dans la perspective d'une communication à divers publics (élus, partenaires, grand public…). 

Mise en œuvre de la démarche du projet urbain et sa dynamique en Algérie.

 

Equipe 03 : Ecologie urbaine-périurbaine et biodiversité.

Le programme de recherche de l’équipe porte sur deux domaines : écologie et environnement. Il consiste à étudier les milieux naturels, leur écologie, leur biodiversité et le suivi anthropique.
Les hautes plaines sétifiennes sont diversifiées par leurs écosystèmes (forêts, oueds, mares ; prairies, pelouses,….). Ces nombreux écosystèmes constituent un grand réservoir de flore et faune. Malheureusement, ils sont exposés à de nombreuses menaces dont le bâti. En effet, la région de hautes plaines sétifiennes assiste à un mouvement d’urbanisation accéléré aussi bien en milieu urbain que périurbain.
L’urbanisation engendre des conséquences défavorables pour l’environnement. Elle contribue à toutes les causes majeures de l’appauvrissement global de la biodiversité, soit la perte et la fragmentation des milieux naturels, la pollution, l’introduction des espèces exotiques envahissantes, la surexploitation des ressources naturelles et les changements climatiques.
L’objectif de la recherche est :
- La mise en évidence de la valeur écologique des milieux et des impacts anthropiques.
- Le développement des moyens de gestion, de conservation et de préservation des milieux et leur biodiversité.
La tendance actuelle est de préserver in ex situ la biodiversité tout en créant des niches écologiques pour la flore et la faune. La biodiversité périurbaine constitue un corridor biologique important dans le maintien et l’enrichissement de la biodiversité urbaine.

Equipe 04 : Changements climatiques et écosystèmes paysagers.

Ces dernières décennies, les effets de changements climatiques dans les Hautes plaines Sétifiennes commencent à être visibles et entraînent une augmentation des températures, une diminution des précipitations et des saisons sèches plus accentuées. Ces changements climatiques et l’évolution de leurs paramètres ont des conséquences économiques, sociales et environnementales très inquiétantes touchant tous les secteurs (végétation, santé, industrie, agriculture, etc.) et tous les milieux (urbains, périurbains, naturels).

Pour faire face à cette crise, il apparaît utile d’agir rapidement, aussi bien sur le plan de l’atténuation de ces impacts que sur celui de l’adaptation aux changements climatiques.
Cette adaptation est une démarche proactive qui vise la réduction de la vulnérabilité aux impacts directs et indirects des changements climatiques.

- Il est nécessaire de développer des capacités de résilience socio-écologique sectorielles typiques.

- Mieux gérer cette crise et atteindre les objectifs de développement durable associés à une dynamique socio- écologique équilibrée.

-La bioévaluation environnementale représente un outil d’étude et de diagnostic de l’état de santé des écosystèmes basée sur des approches qualitatives et quantitatives
(état / pression / réponse) afin d’assurer un équilibre dynamique et un bon fonctionnement des écosystèmes urbains et périurbains dans le cadre d’un développement durable.

- Modélisation de l’impact des changements climatiques sur les milieux urbains et naturels
(cartographie, soutenabilité et revalorisation).

- Conception et réalisation d’une base de données d’adaptation socio-écosystémique locale